Mélanger les tracés pour obtenir un objet unique sur Illustrator.

Lorsque vous dessinez quelque chose sur illustrator, avec la plume, vous utilisez plusieurs tracés, ce qui impose par la suite, pour pouvoir jouer avec les couleurs et les remplissages, de les associer.

Pour associer différents tracés sur Illustrator, il faut utiliser Pathfinder. Cette fonction vous permettra de travailler sur des assemblages de formes ou de tracés (si on part du principe qu’une forme est un tracé dans lequel on a un fond).

assemblage de tracé sur illustrator

Sur l’image précédente, nous avons établis deux tracés (deux formes vides)

Mais si nous souhaitons les remplir d’une même matière en une seul opération pour qu’il s’agisse d’une forme unique, on va devoir utiliser pathfinder.

Pour accéder à pathfinder : Allez dans les le menu Fenêtre > Pathfinder

utiliser le pathfinder sur illustratorVous aurez alors la fenêtre suivante qui va s’ouvrir à vous.

Vous pourrez voir alors comment utiliser les modes de la forme, et les pathfinders, bien pratiques pour faire de l’assemblage de deux formes.

Il faut donc sélectionner vos deux formes, l’une après l’autre mais en appuyant sur la touche CTRL (ou CMD pour mac) de votre clavier. Vous pouvez également utiliser l’outil sélection de votre barre d’outils (flèche noire) pour encadrer les deux formes, ce qui aura pour effet de sélectionner les deux formes.

A partir de là vous pouvez appliquer les différents modes de transformation de formes:

  • La réunion des formes
  • La soustraction
  • L’intersection
  • L’exclusion

Ces 4 modes vous permettront de réunir de différentes façon, les formes pré-existantes.

Ce mode de travail est pratique et permet au remplissage de créer des logos assez facilement, ou de reproduire des formes un peu compliqué à créer d’un simple coup de crayon ou de plume sur illustrator!

Insérez une couleur dans une forme

 

Vous pouvez alors voir qu’il ne reste qu’à colorier le contenu en un clic, puisqu’avec cette assemblage, les deux formes sont désormais considérées comme une seule forme.

Le pathfinder : Un utilitaire équivalent, permettant de travailler le tracé de la forme de différentes façon.

L’avantage de cet outil, c’est de pouvoir créer des formes à partir de deux objets, à la condition que ces derniers se chevauchent.

effet-pathfinder

Très pratique donc pour intégrer des fond dans de nouvelles formes. Au delà de l’application que l’on voit en formation, nous expliquons qu’il s’agit aussi d’un bon moyen d’appliquer des effets uniformes sur plusieurs objets développés.

Exporter un document inDesign en HTML

Exporter un document inDesign en HTML-1

Exporter un document inDesing en HTML est une fonction peu connue car beaucoup d’utilisateurs se sont heurtés à la question suivante : mais pourquoi il n’y a que des balises <p> dans mon fichier HTML ?

 1. Le formatage du texte

Tout le secret réside dans le formatage du texte. En effet, par défaut, inDesign formate tout le texte comme du paragraphe. C’est pour cette raison qu’à l’export il y est cette multitude de balises <p></p>.

Dans l’exemple ci-dessous, se trouvent deux titres. L’objectif est de formater le premier en tant que titre de niveau 1 et le second en un titre de niveau 2 avec une class nommée « toto » :

Titre de niveau 1

Titre de niveau 2

Sélectionnez le titre de niveau 1, puis allez dans Fenêtre -> Style -> styles de paragraphe (ou F11) pour faire apparaitre la palette ci-dessous.

Exporter un document inDesign en HTML Par défaut, elle ne contient que le style paragraphe standard. Cliquez sur le bouton Créer un nouveau style (à droite du bouton corbeille). Un nouveau style appelé Style de paragraphe 1 est créé. Faite un double-clique dessus.

Dans la boîte de dialogue Option de style de paragraphe, rendez-vous à présent dans l’onglet Exportation du balisage (le dernier de la liste), puis renommez le style. Dans cet exemple ça sera H1.

Dans le menu déroulant Balise sélectionnez h1. Cliquer sur OK pour valider.

Sélectionnez à présent le titre de niveau 2, puis créer lui un nouveau style. Dans le menu déroulant Balise sélectionnez h2 et dans le champ Class tapez toto. Cliquer sur OK pour valider.

2. L’export pour le Web

Allez dans le menu Fichier -> Exporter… et dans le menu déroulant Type, sélectionnez HTML. Cliquer sur Enregistrer pour valider.

Une nouvelle boite de dialogue appelé Option d’exportation XHTML propose une série de paramètres. Dans notre exemple, il faut juste s’assurer que dans l’onglet Avancé soit bien coché CSS incorporé, sans cela, inDesign se contente d’exporter notre document avec les balises H1 et H2 sans prendre en considération la mise en forme telle que la couleur et la taille du texte ainsi que les class.

Nota : si des images figures dans votre document et qu’elles doivent être elles aussi exportées dans le fichier HTML, allez dans l’onglet Image et changez la résolution qui doit être de 150ppp à 75ppp. Pour le Web 75ppp est amplement suffisant.

Changer l’opacité d’une image grâce aux CSS.

transparence cssIl faut d’abord prévoir des images au format et j’ai totalement pack sachant qu’ensuite on pourra appliquer la propriété CSS opacity pour ajuster la transparence directement sur ces mêmes images. Ainsi plus besoin de prévoir différentes images format PSG en fonction des pages il suffira d’appliquer une règle CSS pour pouvoir changer l’opacité d’une image.

Ce qu’on fait avant tout c’est gagner du temps. Car au-delà de bien de temps on peut en plus faire varier le degré de transparence de façon extrêmement précises en jouant sur les états : hover, : focus, :active sans avoir à créer un bon nombre d’images, ce qui allège évidemment la page, et permet donc de gagner en chargement, en vitesse et donc en référencement de cette page. On sait que le référencement d’un page Google se fait sur ce critère et que l’optimisation du temps de chargement des images et primordiale.

Ainsi, il suffira d’appliquer l’image de base et avec les différents applicatifs ajustés avec opacity, le gain de temps est évident.

La condition pour que cela se voit, c’est évidement de travailler sur une image en png, car une image en jpeg, verra l’application de la règle CSS sur l’ensemble de l’image alors que le png n’aura pas de fond. Ce balisage fonctionne également pour le format gif.

Un conseil rapide cependant, préférer une exportation de votre image en png 24, la qualité en sera bien meilleure.

Insérez un tableau sur un page indesign CS6 – CC.

L’intégration d’un tableau sur indesign est assez simple, mais la procédure n’est pas directe.

Il faut d’abord démarrer par l’intégration d’une zone de texte que vous délimiterez sur une ou plusieurs colonnes.

Une fois cette zone de texte intégrée, il faut cliquez avec l’outil texte, puis allez dans le menu tableau.

Cliquez sur le menu “insérez un tableau” et vous verrez alors une fenêtre apparaître, dans laquelle vous pourrez choisir les dimensions du tableau:

  • Lignes de corps.
  • Nombre de colonnes
  • Lignes d’en têtes
  • Lignes de pied de tableau.

Il vous suffira ensuite valider avec le bouton ok pour que le tableau s’insère directement dans votre feuille indesign.

Vous pourrez également faire un copier coller directement à partir d’un tableau excel pour l’intégrer dans votre feuille indesign.

Pour cela, en parallèle, ouvrez Excel, et faite un copier coller de la zone du tableau que vous souhaitez reproduire.

Posez votre souris sur la première case du tableau précédemment réaliser (pas besoin d’avoir un nombre précis de ligne ou de colonne, puisqu’en cas de dépassement, indesign s’ajustera à votre besoin) et faites un copier coller.

Vous aurez alors votre tableau intégré dans votre feuille indesign.

 

Ecrire un texte doré ou avec un effet d’or en utilisant Photoshop CS6

C’est certainement l’effet de texte le plus demandé et le plus voulu, même si la mode du flat design utilisé dans le web marginalise ce type d’effets. Bref, ce qu’il y a d’intéressant dans le fait de faire un texte en or sur photoshop, c’est le procédé et les effets de calques utilisés.

  • Pour commencer, ouvrez un nouveau document. Vous pouvez choisir de l’ouvrir avec un arrière plan transparent, ou de couleur blanche (par défaut).

Si votre arrière plan est blanc, le mieux est de le changer en noir.

  • Sélectionnez l’outil Texte (T), puis saisissez votre texte.

Un calque Texte se créé automatiquement. Cliquez deux fois sur celui-ci ou allez dans le menu Calque, sélectionnez « Style de calque » et choisissez « Option de fusion », ou encore, faites un clic droit sur votre calque et sélectionnez cette option.

Une fenêtre s’ouvre alors.

  • A partir de celle-ci, allez dans « Biseautage et estampage », des réglages vous sont donc proposés. Augmentez la taille de quelques pixels (5 px), en fonction de votre image. Vous pouvez tester ces réglages jusqu’à l’obtention d’un résultat satisfaisant. Puis validez.
  • Ensuite, ajoutez un calque de réglage « Teinte/Saturation ». Une nouvelle fenêtre apparaît.
  • Cochez la case « Redéfinir », en bas de ce menu.
  • Pour le réglage Teinte mettez votre curseur sur le Jaune, augmentez fortement le réglage Saturation, puis diminuez le réglage Luminosité. Voici un exemple :

Vous obtiendrez alors votre texte de couleur or.

  • Fusionnez vos calques, pour cela, allez dans le menu Calque, puis sélectionnez « Fusionner les calques visibles ».
  • Enregistrez le tout.

Vous avez alors votre effet texte, utilisable sans problème dans tout fichier si vous l’enregistrez bien en format png.

Importer et modifier une image sur Indesign

Plusieurs façons existent pour insérer et modifier une photo sur un document Indesign, voilà les principales fonctions qui vous permettront de le faire.

Pour importer votre photo sur votre document, allez dans le menu « Fichier – Importer », puis sélectionnez-la à partir de votre ordinateur.

Vous pouvez donc la placez directement sur votre document. Votre photo sera alors de dimension réelle, il sera alors nécessaire de la recadrer.

Ou alors vous pourrez créer un bloc rectangulaire (F) préalablement. Il vous suffira juste de la placer dans celui-ci. Vous trouverez cet outil dans la barre située à gauche de votre écran.

Votre photo importée apparaît alors dans un cadre bleu, composé de 8 petits carrés vous permettant de la redimensionner ou de la recadrer. Attention, le cadre bleu est le cadre de l’image et non l’image, à ne pas mélanger, mais vous pourrez vous en rendre compte lorsque vous ferez la modification.

L’outil sélection vous permettra de déplacer votre photo sur votre document.

Ce cadre orange/marron vous permettra de modifier directement la taille de votre image. Pour obtenir cet outil plus rapidement, cliquez sur l’icône dans la barre d’outils à votre gauche.

Vous pourrez ensuite adapter le cadre bleu au contour de votre image.

En sélectionnant votre image, une barre de réglage apparaît, afin d’apporter quelques modifications à celle-ci.

Vous pourrez alors zoomer ou dézommer votre photo, lui faire des inclinaisons avec l’outil « rotation ».
Les fonctionnalités d’Indesign CS3 permettent aussi d’apporter des contours au bloc de votre image, des effets de transparence, ombre portée etc… Vous les trouverez en cliquant sur l’icône « fx ». Vous avez également la possibilité de positionner votre image en fonction du texte. Vous trouverez toutes ces fonctionnalités dans la barre ci-dessus.

Mettre une image dans un texte avec Photoshop

Grâce à Photoshop CS6, il vous sera facile de mettre une image dans un texte, permettant d’avoir l’effet de l’image ci-dessous.

  • Commencez par ouvrir votre image.
  • Cliquez sur l’outil Texte (T), puis saisissez votre texte. Vous avez alors la possibilité de modifier ses caractéristiques (typographie, taille, alignement…). Sachez que pour mettre une image en forme de texte, il vaut mieux que celui-ci soit de caractère assez gros, pour laisser plus de visibilité à l’image.
  • Une fois votre texte placé sur votre image (vous pouvez toujours le déplacer où bon vous semble), une sélection va être réalisée. Pour cela, maintenez enfoncé la touche [Ctrl] puis cliquez sur votre calque de Texte. Cliquez ensuite sur le calque représentant votre image de départ. Copiez/Collez la partie sélectionnée, un nouveau calque est créé, contenant le texte rempli par l’image.

Une autre façon de le faire, c’est en utilisant l’outil « Masque ».

  • Une fois votre image ouverte, sélectionnez l’option « Masque de texte horizontal », dans l’outil Texte. Placez votre bloc de texte sur votre document et saisissez votre texte. Durant la saisie de votre texte, un arrière plan rouge apparaît : l’outil Masque.
  • Une fois votre saisie terminée, vous pouvez déplacer votre texte sur votre document avec l’outil Déplacement. Puis cliquez sur l’outil Masque de fusion afin d’incruster l’image dans votre texte.
  • Et pour finir, sachez que vous pouvez également déplacer votre masque de fusion. Pour cela, cliquez sur l’icône de chaînage (au centre des deux calques) puis déplacez au choix l’image ou le masque en cliquant respectivement sur leur vignette pour les sélectionner.

Votre image est donc incorporée à votre texte. Il ne vous reste plus qu’à enregistrer votre travail

Redresser une image avec Photoshop

Votre photo n’est pas suffisamment droite… en quelques clics elle sera redressée grâce à l’outil recadrage de Photoshop CS6.

Ouvrez votre document, puis sélectionnez l’outil Recadrage ( ). Dans la barre d’option de cet outil, décochez « Supprimer les pixels rognés », sélectionnez « Désincliner » (ou maintenez enfoncé Ctrl durant votre manipulation) et tracez une ligne le long de l’élément à redresser.

Recadrez votre photo afin qu’elle retrouve sa taille initiale. Puis valider le recadrage.recadrage photo

Pour donner une meilleure qualité à votre photo, allez dans le menu Edition, puis sélectionnez « Transformation manuelle », et agrandissez la taille de votre image à 110% (dans la barre d’options au dessus de votre photo). Validez la transformation.

Dans le menu Sélection, choisissez « Récupérer la sélection », puis cochez « Inverser » et validez. Suite à cela, toujours dans le menu Sélection, allez dans « Modifier » et sélectionnez « Dilater » (à vous de définir le nombre de pixels, 3px peut être raisonnable). Et pour finir, dans le menu Edition, sélectionnez « Remplir » avec « Contenu pris en compte », et validez. Votre photo est alors redressée.

Voici un exemple de ce que vous pouvez obtenir, en suivant cette méthode. Il s’agit d’un élément important pour parfois intégrer une image dans un environnement autre que photoshop. Par exemple, pour créer une plaquette avec Indesign, vous devrez mélanger des styles d’images et parfois les rendrez un peu plus logique, c’est pourquoi il est nécessaire de les rendre un peu plus droite de temps en temps.

photo non redressée photo redressée avec photoshop

Les corrections de tons avec les courbes sur Photoshop CS6

Modifier une image grâce à la fonction Niveaux et à la fonction Courbes de Photoshop.

La fonction Niveaux propose trois niveaux de réglages:

  1. Tons foncés
  2. Tons clairs
  3. Tons gamma.

La fonction courbe elle offre plus de précisions puisqu’il est possible d’intervenir autant sur les tons clairs que sur les demi-tons mais également sur les tons foncés. Grâce à cela nous pouvons placé directement jusqu’à l’intégration de 14 points de contrôle sur leurs courbes. Vous pouvez le faire sur la courbe, mais également directement à partir de l’image.

Dans chacune de ses fonctions vous aurez également des options qui seront directement disponibles en haut dans le menu des propriétés puis en allant dans les options d’affichage des courbes.

Le menu du panneau courbes pour vous donner accès aux options se trouve à droite du panneau, il s’agit du petit pictogramme avec la flèche vers le bas et quatre traits superposés (sauf pour les présentations plus académiques, il s’agit d’un simple bouton option, cela dépend de votre OS).

La courbe de gradation, pour la gestion de la luminosité de votre image sur Photoshop.

Autre élément pour faire des modifications, c’est la courbe de gradation. C’est ce qui vous permettra de voir comment est distribué la luminosité de votre image. En activant le bouton “Affichez l’écrêtage”, vous verrez alors afficher des valeurs sur entrée (axe des abscisses) et sur sortie (axe des ordonnées). Le réglage se fait directement à la main grâce à votre souris sur la courbe, sinon, vous pouvez jouer avec les valeurs pour voir le résultat de votre image.

Ces informations peuvent être réglées directement sur la couche RVB ou sur l’une des couches directement, pour orienter la colorimétrie de votre document.

A quoi sert la goutte d’eau sur Photoshop et comment l’utiliser

L’outil « Goutte d’eau » permet d’atténuer certaines zones d’une image en agissant sur le flou de la zone agissante. Il permet du coup de mettre en avant un élément par rapport à un autre grâce à l’effet flou qu’il provoque par son utilisation. C’est un outil de photoshop qui vient la plulpart du temps

goutte-eauLa première utilisation que l’on en fait, c’est lors d’une exposition trop forte à la lumière pour gommer par exemple l’effet d’un flash sur un visage.

Voilà quelques pistes d’utilisation simple:

Dans un premier temps, pour éviter les modifications irréversibles sur votre document, cochez l’option « Échantillonner tous les calques », et pensez à créer un nouveau calque pour les manipulations à venir, avec cet outil.

Vous êtes alors prêts à adoucir votre image. Sélectionnez l’icône : situé dans la barre d’outils à votre gauche. Aucun raccourci n’est prévu pour cet outil.

Plusieurs réglages vous sont alors proposés dans la barre d’options située au dessus de votre document Photoshop. Vous pouvez alors modifier la forme de votre goutte d’eau, son épaisseur, mais également la dureté de celle-ci.
A savoir : plus l’épaisseur est importante, plus le résultat sera visible. N’insistez donc pas trop, le trop fort se voit et donc le “trucage” se verra et gâchera l’effet.

Vous êtes donc libre de régler vos paramètres comme vous le souhaitez à condition de ne pas trop en faire, mais c’est le cas pour tous les outils Photoshop.

Ensuite, en faisant de simples clics sur votre image, et en procédant par des « va-et-vient » plusieurs fois au même endroit, vous obtiendrez un effet plus atténué, et donc une image plus ou moins floutée en fonction de vos paramètres présélectionnés.
La « Goutte d’eau » aura donc des résultats très intéressants pour amenuiser certains excès de photo, les défauts d’un visage en sont l’illustration parfaite.