Importer un document Word sur InDesign

Faire un importation avec ou sans les éléments graphique de votre document Word, sur indesign.

La plupart du temps, le réflexe est de faire un copier coller de voir d’a une design. Malheureusement lorsqu’on a un document Word qui a été travaillé par quelqu’un d’autre et qui ne correspond pas à ce que l’on souhaite réaliser, Le mieux est de faire une importation sur InDesign de votre document Microsoft Word.

L’option est simple : Il faut d’abord déterminer le nombre de pages que vous souhaitez avoir, comme pour un document normal, afin que ça corresponde.

Préalablement, il faut vérifier que le format que vous utilisez sur Word correspond avec le format de votre document Indesign. Si jamais ce n’est pas le cas, faîtes les ajustements au préalable, ça évitera les blocages et les incompatibilités.

Une fois que cela est fait et que votre document indesign est créé, il faut aller dans Fichier > Importer.

importer un document word dans indesignAlors, vous pourrez sélectionnez directement votre document Word, mais n’oubliez pas d’activer l’option ‘Afficher les options d’importation’ dans le bas du menu contextuel qui s’est affiché.

Ensuite vous cliquez sur Ouvrir, et un nouveau menu s’affiche, celui des options d’importation d’un document word. S’il s’ouvre c’est déjà qu’il a bien détecté que votre document était un document Word, c’est donc bon signe;)

Vous n’aurez ensuite qu’à cliquer sur les options qui vous intéressent, à savoir si vous souhaitez intégrer la table des matières, les notes de bas de page, le texte d’index,  et les notes  de fin de page.

Côté présentation, couleur, police et structure de paragraphe de votre document Word,  vous pouvez tout simplement supprimer la mise en forme du texte et des tableaux,  mais vous pouvez également les conserver. S’il y a des conflits de mise en forme, vous les verrez et pourrez ensuite les noter car la localisation de ces problèmes d’importation est bien détaillée.

Une fois les options sélectionnées, il ne vous reste qu’à valider.

Validation faite, c’est exactement comme pour l’importation d’un texte normal avec le signe “+” qui se posera en fin de page pour que vous puissiez faire suivre l’importation de votre .doc sur le page suivante.

Rien de compliqué, mais n’oubliez pas que le mieux est de ne pas importer les mises en forme. Surtout que la plupart du temps, lorsqu’on importe un document word pour le retravailler sur indesign, c’est justement pour pouvoir être en libre dans la création graphique ou pour l’adapter à une charte graphique déjà établie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *