Google impose les formes simples et discrètes dans la PAO, au service du SEO.

Google pose les règles sur l’importance graphique d’un site Web.

Jusque là, Google suivait la mode et n’imposait rien en matière de graphisme. On pouvait d’ailleurs trouver Google un peu en retard sur les bases qu’étaient les couleurs pastelles, les formes estompées etc…
C’est l’annonce de Google Now qui pose de nouvelles bases puisque pour la première fois on voit une réelle modification dans le style de Google en amont du projet.

Rappelons nous de ce qu’était Google il y a moins de deux ans : Les mêmes couleurs vives, des formes rondes avec des dégradés intégrés, et surtout une bonne vieille police soutenu par des liens hypertextes en bleu pétrole criant.

Bref, Google était à la pointe de la techno mais posait la question graphique en deuxième position, loin derrière le code. Une qualité exigée pour le fond et la construction qui désormais est également là pour la forme et on voit même que le célèbre moteur de recherche fait des emplettes et propose une qualité incroyable dans le graphisme exploité sur les téléphones portables et les tablettes graphiques.

Google sait et comprend que le graphisme d’un site web est étroitement lié à son efficacité et au sérieux de son propriétaire.
En contrôlant le poids des images de pages web et la construction des sites, Google indique d’ailleurs qu’à défaut de pouvoir contrôler la qualité graphique, il y a des règles de base à respecter.

Le design doit donc être travaillé dans les plus grandes finesses et Photoshop reste la solution pour cela. Si les contours de certaines formes et la mise en place d’effets peut être fait par le Css, il faudra encore compter sur Photoshop pour assurer la base de la création, qui répond aux besoins de l’utilisateur d’un site web. C’est donc par Photoshop que l’on optimisera son taux de rebond, au service in fine, des positions sur Google.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *